18e ÉDITION DU FMA DU 27 OCT AU 12 NOV 2017

LES CRÉATIONS DU FMA

LES PRODUCTIONS DU FESTIVAL DU MONDE ARABE

“La rencontre que propose toute alchimie est aussi merveilleuse qu’imprudente, parce qu’elle restitue les privilèges de la différence, de l’inégalité.”

Vision et orientations

Si le contact entre les cultures a rarement été aussi complexe, la chance de l’artiste est de pouvoir investir cette même complexité dans la créativité. Son oeuvre s’ouvre ainsi à la pluralité tout en gardant son trait parfaitement individuel. Elle devient recomposition de tout ce que les cultures déposent dans les mémoires et les corps; une façon de se raconter, de s’imaginer et de s’affirmer sans rien oublier des autres et ne rien leur imposer. Décidément, toute création artistique possède, au regard des enjeux du monde, un puissant souffle d’utopie. Mais, celle qui naît de la rencontre est une utopie radicale parce qu’elle aspire à incorporer l’étrangeté et la différence et à soumettre la diversité des styles et des traditions à une expression à la fois une et multiple. Cette aventure exige une prise de conscience de la part des artistes qu’une technique quelle qu’elle soit ne sert à rien si elle n’est pas porteuse d’un projet qui libère de tout ce qui est préétabli. Elle permet d’oser une démarche archéologique puisant dans les sources des cultures pour saisir les potentialités les plus improbables, mais aussi les plus riches, de la rencontre. Au fil des année, le FMA s’est affirmé comme un festival majeur à Montréal comme en témoigne plusieurs citations dans la presse, pour les consulter (Regards-sur-le-FMA).

À travers une réflexion sur eux-mêmes, en tant qu’individus qui essayent d’échapper au formatage culturel et politique, les créateurs sollicités par Alchimies, Créations et Cultures tâchent de bâtir une scène qui reçoit la différence, creusant dans les dynamiques des variations et des écarts pour remonter au jour d’antiques images et invocations enfouies, décrochées de fresques de mémoire, mais illustrées avec toute la force et l’actualité de l’imagination. Ils assument la fragilité, la violence et les tensions inhérentes à toute relation, tout en dégageant le courage et la force nécessaires pourles récupérer dans l’intensité de l’oeuvre.

Fous De Dieu

Rythmes, mélodies, chants, danses, instrumentations traditionnelles ou subtiles, le tout prend racine dans les mémoires de diverses civilisations, au croisement de tous les chemins qui mènent au divin… ou à l’autre.

Lire plus

Les Trois Magnifiques

Que se passe-t-il quand trois éminents artistes apprennent à se connaître, chacun prenant le temps de s’immerger dans la technique de jeu des deux autres, d’explorer leur répertoire, d’oser l’inédit?

Lire plus

Je me souviens

Des thématiques communes (naissance, mariage, amour, deuil, guerre, etc.) alimentent le récit musical et chorégraphique dans une rencontre spontanée entre deux mémoires qui s’apprivoisent mutuellement, lors d’une fête !

Lire plus

Dieu en 3D

Les derviches tourneurs, presque immatériels, suivent les voix et les mélodies dans un rite immémorial qui les conduit jusqu’à l’ivresse.

Lire plus

Tribales

L’oeuvre recrée des pratiques tribales, nomades ou sédentaires, des errances et des solidarités qui se nouent aussi bien dans le désert que sur la toile !

Lire plus

Yamal El Sham

Yamal El Sham promet d’être une prière de joie pure, un chant émanant certes de coeurs attristés, mais qui ose défier le désespoir et célébrer l’éternel retour du Divin, de la Beauté, de la Vie…

Lire plus

Le Cercle de l’Extase

Le Cercle de l’Extase, acclamée par la critique et le public montréalais, propose une exceptionnelle rencontre entre les Derviches tourneurs, l’Ensemble oriental d’Alep et les chanteurs grégoriens de la Schola Saint-Grégoire de Montréal.

Lire plus