Charabia (2011)

Thème et création | Best Of | Dans la presse | Artistes | Salon de la culture | Évènements spéciaux & coulisses

CHARABIA

Thème du 12ème Festival du Monde Arabe

Cette nouvelle édition du Festival du Monde Arabe de Montréal invite à d’authentiques échanges entre visions, imaginaires et réalités multiples, avec pour thème l’infini désir d’un véritable dialogue. Dans un monde décousu, composé d’univers conflictuels et imperméables, d’interférences chaotiques et de relations éphémères, Charabia vient souligner la pénurie du dialogue et le déficit des communications entre individus et cultures dans cette « ère de communications ».

En Orient, le monde arabe se réveille un jour au rythme de soulèvements spontanés et courageux, pour se retrouver le lendemain plongé dans des violences et des guerres civiles. Un véritable « téléphone arabe » où l’un pense parler raison et l’autre exprime des certitudes, sinon des vérités, mais où tous deux ne font qu’alimenter un dialogue de sourds, une communication qui finit invariablement par véhiculer des vanités identitaires et des intérêts particuliers.

En Occident, le dialogue et la communication sombrent de plus en plus dans des pratiques rituelles dont les prêtres médiateurs sont les chamans des débats télévisés et des congrès, les professionnels érudits qui prêchent, par le biais d’un savant verbiage, les vertus de la pluralité et du métissage. Des idéaux qui, dès qu’ils se libèrent de leur « mise en scène », sont vite rattrapés par une réalité tumultueuse qui fait perdre au dialogue sa qualité rassembleuse pour le faire basculer dans l’abîme des solitudes et des adversités irréductibles.

Charabia aborde le malaise de ces deux mondes écopant, chacun, de sa propre cacophonie. Vécus et idéaux appauvris traversent deux univers angoissés, pénétrés l’un dans l’autre, incapables de franchir des barrières faites d’incompréhension, d’ignorance ou parfois de haine. Et si les frontières ne sont plus aussi distinctes qu’elles l’étaient auparavant, si la culture de l’un commence à s’immiscer dans celle de l’autre, cette apparente perméabilité tient beaucoup plus du mimétisme et du commerce que d’un véritable métissage ou d’un authentique dialogue.

Dans l’« ère des communications », les solitudes pullulent et toute tentative de dialogue ramène à la Tour de Babel de la Genèse. Toutefois, des complicités rarissimes, inaccoutumées ou « irrationnelles » prennent en défaut cette ordonnance des temps modernes et déjouent ses lois ! Des créateurs, d’ici et d’ailleurs, osent des alliances et des accords inusités et transforment le charivari en polyphonie harmonieuse, la cacophonie en consonance exquise. Rencontres entre danses et musiques traditionnelles, classiques et contemporaines, fusions des tendances hip hop, flamenco, gnawa, pop, rock, metal, électronique… autant d’hybridations insolites de styles et de pratiques, autant de moments de générosité qui défient l’isolement et la solitude !

  • Best-of FMA 2011
  • Caméléon FMA 2011
  • Sufi-Yogi FMA 2011
  • Emel Mathlouthi


Visionner les articles de presse