Razzias (2004)

Thème et création | Best Of | Dans la presse | Artistes | Salon de la culture | Évènements spéciaux & coulisses

RAZZIAS

Thème du 5ème Festival du Monde Arabe

Quand l’imaginaire refait le monde !

Dans son édition 2004, Razzias, le Festival du Monde Arabe de Montréal (FMA) franchit une nouvelle étape en présentant plus de soixante-dix créations et rencontres qui animeront, du 29 octobre au 14 novembre, les salles de la Place des Arts, la salle Pierre-Mercure, le Théâtre Corona, Espace Tangente, Montréal Arts Interculturels (MAI), et les universités Concordia et UQÀM. À travers une programmation riche et originale, il confirme son identité de véritable carrefour d’orientations artistiques, de lieu de création, de réflexion et d’expérimentation.

Poursuivant sa lancée, initiée il y a cinq ans, le FMA continue, à travers ses trois volets, Arts de la scène, Salon de la culture et Cinéma, à susciter des face-à-face, des échanges et des liaisons entre diverses expressions artistiques du Québec et du monde arabe.

La cinquième édition du FMA propose des regards sur des razzias qui ont fondé les mémoires, décomposé le temps, bouleversé l’ordre et ses rythmes et réussi à plonger leurs racines dans le futur d’hier, notre présent. Les mystères des uns et des autres s’y dévoilent et s’offrent mutuellement. Mythes et dieux se conjuguent, conquérants et conquis partagent les couleurs, les sons et les mots.

Razzias est un voyage tant de la mémoire que de l’imagination vers un univers profond, enfoui dans les pas, les gestes et les sens. C’est une tentative qui vise à conjuguer passé et présent, moi et soi, dans des liaisons qui seraient possibles, sinon réelles. Ce serait comme reprendre des fragments d’histoire pour les défaire, les faire ou les refaire, déjouer ces gardiens de la mémoire, nos certitudes, pour en dégager une expression artistique renouvelée.

Mais, comment faire dialoguer les différences? Y a-t-il un langage qui permet la rencontre? Ce langage ne germe-t-il pas dans ces échos familiers que nous renvoient le corps, le geste et la voix de l’Autre? Dans ces ombres anonymes et semblables que projettent nos consciences sur les murs de nos diverses cavernes?

L’édition 2004 du FMA tente, aussi bien à travers ses propres créations que dans ses choix de programmation, de chercher ses propres réponses dans le croisement des imaginaires.

  • Best-of FMA 2004


Visionner les articles de presse