BENNESBEH LABOKRA, CHOU?

Cinéma

DATE : Le 04/11/2016 à 19h00 / 7:00 pm

LIEU : Université Concordia - H 110 - Alumni Auditorium - 1455 Boulevard de Maisonneuve O, Montréal, QC H3G 1M8

PRIX : 15$ + taxes et redevances.

De ZIAD RAHBANI

Liban, 2013 – arabe, VOSTF – 130 min.

Jouée en 1978 pendant plus de huit mois, cette pièce mythique de Ziad Rahbani n’a été connue plus tard qu’à travers les enregistrements sonores qui ont circulé pendant des décennies. Aucune trace vidéo de ce chef d’œuvre de l’histoire du théâtre arabe n’a été diffusée, laissant les fans de Ziad Rahbani imaginer, de par les extraits audio, les images et la scénographie de la pièce. Des milliers de nostalgiques, toutes générations confondues, ont appris par cœur ses dialogues et répliques, devenues des références culte dans le langage courant libanais.

Une restauration récente des séquences originales de la pièce, filmée avec des caméras Super 8 en 1978, a été dévoilée au public, enregistrant plus de 150.000 entrées au Liban et rendant ainsi inévitable une tournée mondiale qui fait escale au FMA en première canadienne ! C’est donc après trois décennies que le public montréalais pourra enfin voir de ses propres yeux des scènes culte tant imaginées et rêvées qui hantent, depuis longtemps, l’imaginaire collectif.

Bennesbeh Labokra, Chou? (Pour demain on fait comment?) est une pièce multidisciplinaire dont l’histoire a lieu dans un bar situé dans le quartier branché de Hamra à Beyrouth, accueillant une clientèle variée de poètes, journalistes, hommes d’affaires et étrangers. Zakaria (Ziad Rahbani) et son épouse Souraya (Nabila Zeitouni) ont quitté leur village pour s’installer à Beyrouth et travaillent ensemble au bar pour subvenir aux besoins de leur famille. Mais les ambitions du couple sont entravées par le coût de vie élevé ; Souraya se permet ainsi, avec le consentement de son mari, des escapades rémunérées avec les clients pour arrondir les fins du mois et remédier à leur situation financière précaire.

Avec des pièces de théâtre satiriques, à la fois populaires et engagées, dépeignant en profondeur la société libanaise, Ziad Rahbani est considéré non seulement comme un révolutionnaire du théâtre, mais aussi comme un visionnaire de son époque de par ses analyses critiques, d’une perspicacité et d’une pertinence sans pareil, du climat socio-politique libanais.

Un tour de force subtilement recréé par une restauration substantielle des archives filmées, qui sauvegarde la musique et les chansons cultes de Ziad Rahbani interprétées par le talentueux feu Joseph Sakr, telles que Ismaa Ya Rida (Écoute, mon Rida), Oghniyat Al Bosta (La ballade de l’autocar) et Aayshi Wahda Balak (Elle est tranquille sans toi).

Ziad Rahbani :

Fils aîné de la chanteuse mythique libanaise Fairouz et du compositeur Assi Rahbani, Ziad Rahbani est un metteur en scène, comédien, compositeur et pianiste libanais. Sa carrière musicale débute officiellement à l’âge de 17 ans avec une chanson composée pour sa mère qui devient rapidement un franc succès. Précoce, il multiplie succès et popularité en enchaînant pièces de théâtre, chansons et émissions sarcastiques politiques à la radio, même en pleine guerre civile. Communiste de cœur et de conviction, symbole de la révolte étudiante que connaissait le Liban dans les années 70, Ziad devient un phénomène de société, mais aussi le sujet de nombreuses controverses.

Se revendiquant musicien et pianiste avant tout, Ziad Rahbani se consacre actuellement à la musique. Qu’il se produise dans des bars underground à Beyrouth ou sur la scène de grands festivals, il ameute toujours une foule transgénérationnelle.

La restauration du film :

La start-up numérique m.media (basée à Beyrouth) et sa société sœur Mercury Content transforment la pièce Bennebeh la bokra chou ? en film, après de longues discussions s’étalant sur des années avec son auteur Ziad Rahbani.

Les deux compagnies ont sélectionné, assemblé et nettoyé les séquences originales du film regroupant différentes performances que la sœur de Ziad Rahbani avait filmées avec sa caméra Super 8. Le processus s’est avéré assez difficile sachant que les images, datant de 1978, ont été uniquement utilisées dans le but d’aider la troupe pendant les répétitions, surtout que Ziad Rahbani était à la fois metteur en scène et acteur.

Après deux ans de travail laborieux et de coopération avec des experts internationaux, la pièce est assemblée et présentée au public sous forme de long métrage, incluant des inévitables contretemps techniques comme, par exemple, le changement soudain de costumes, mais qui donnent un goût authentique au travail de « restauration ».

En partenariat avec   Print

 

 

Points de vente

Billets pour les séances au Cinéma Guzzo

          Café Jounieh : 215 boul. Côte-Vertu, St-Laurent

          Resto-lounge Lylac : 1625 boul. Marcel-Laurin, St-Laurent

Billets pour les séances à L’Université Concordia

         Restaurant Saj Mahal : 1448 rue St-Mathieu

         Restaurant Shawarmaz : 1206 rue Peel

PARTAGER :

Dans la même catégorie

Pas d'autres évènements à venir dans cette catégorie.