Quel avenir pour l'islam politique ?

  • Gratuit

Salon de la culture

DATE : Le 07/11/2016 à 18h00 / 6:00 pm

LIEU : Salle Claude-Léveillée, Place Des Arts - 175, rue Sainte-Catherine Ouest

PRIX : Gratuit

Débat avec la participation des conférenciers: Peter Leuprecht (UQAM), Salah Basalamah (Université d’Ottawa), Chedly Belkhodja (Université Concordia)

Animation : Nadia Zouaoui (journaliste)

(Québec, Ontario)

 

Depuis les “printemps arabes”, l’islam politique ne cesse d’être remis en question. Le projet de construction d’une société régie par les préceptes de l’islam est en pleine crise dans tous les pays qui ont connu la fronde populaire, de la Tunisie, à l’Égypte, la Turquie, l’Iran, la Syrie. Olivier Roy annonçait en 1992 une thèse d’apparence paradoxale selon laquelle des mouvements islamistes signe l’échec de l’islam politique. Les événements des dernières années lui donnent a priori raison.

Les formes que prend l’islam politique, qui semblent de prime abord similaires, sont en réalité d’une grande diversité. Au-delà de quelques principes communs, leurs positionnements idéologiques sont loin d’être uniformes. Mouvance complexe et évolutive, l’islam politique recouvre un large spectre de sensibilités politiques. Cinq ans après les événements du Printemps Arabe et près de deux ans après l’élection de Béji Caïd Essebsi, premier président de la République tunisienne au suffrage universel, la Tunisie vient de s’arrêter sur la décision de séparer distinctement la religion de la politique.

Dans ce contexte de bouleversement des traditions, quelle place va occuper l’Islam dans la politique des pays arabes ? Les tentatives de réformation affichée, notamment par le parti Nahda en Tunisie, seront-elles sincères ou juste de simples manœuvres politiciennes, dans un contexte local et international devenu défavorable ?

PARTAGER :

Dans la même catégorie

Pas d'autres évènements à venir dans cette catégorie.